Keys island – virée en terre Amérindienne

Good Morning travelers !

Vous l’aurez peut-être deviné, si vous avez lu mon dernier article, aujourd’hui nous partons à la découverte de l’archipel des Keys, au sud de la Floride.

Nous nous levons à l’aube afin d’éviter les bouchons au départ de Miami, mais surtout pour éviter ceux de l’Overseas Highway. Déterminées et enchantées de reprendre la route pour les terres sauvages et rebelles des Keys. On met les voiles en musique, 4h de route nous attendent sur la mythique US Route 1.

C’est simple, pour rejoindre les Keys, en voiture, vous n’avez d’autres choix que d’emprunter ce chemin, surplombant l’océan sur 182 km. Et le spectacle commence ici … Un pont, une île, un pont, une île, ainsi va l’Overseas Highway jusqu’à atteindre le 42ème et dernier pont pour rejoindre Key West.

SUCH A GOOD ADVICE 

  • Partir très tôt : Il n’y a qu’une route, vous ne pouvez pas doubler ou que très rarement. Le trafic est dense, et les accidents ne sont pas rares, soyez prudents. Respectez les limitations de vitesse – évitez le remake de 2 furious 2 fast – vous êtes surveillés !
  • Essence : N’oubliez surtout pas de faire le plein avant de pénétrer dans l’archipel, au plus tard à Key Largo, qui est la première île de cet ensemble. Sinon, dégainez vos $$$ !

Les Keys ce joyaux de la Floride, ou la tranquillité et la nature remplacent la trépidante Miami que nous venons tout juste de quitter. La voiture est décapotée, le soleil se lève, nous sommes sur l’Overseas, il n’y a personne. Cheveux aux vents nous entamons notre descente direction Key West.

D’île en île, de tronçons en tronçons nous nous émerveillons devant cet horizon de bleu et ce changement de paysage radical – Speechless -. Soudain, le dernier pont est franchi, nous arrivons sur la terre d’Ernest Hemingway sous un soleil radieux – trop radieux même, il fait chaud, trop chaud pour la bretonne que je suis

KEY WEST – La fin de l’Amérique

Il est midi, mon estomac me le rappelle, il est temps d’arrêter le moteur et d’aller déjeuner au Blue Heaven !

Processed with VSCO with c1 preset

C’est un endroit que nous ne soupçonnons pas ; un bordel organisé indéniable, un groupe de musique sur scène, un staff qui s’arrose aux pistolets à eau – il fait chaud je vous ai dit – des poules qui traversent par ci par là, le tout avec la promesse de passer un bon moment loin de la horde de touristes.

Processed with VSCO with c1 preset

 

Et question food alors ? Et bien, très satisfaite de mon lobster, poched eggs, hollandaise sauce ! Un vrai régal. Et pour finir, ne partez pas sans avoir testé la spécialité locale qui fait la réputation de la ville : le Key Lime Pie ! Un GROS gâteau au citron délicieux.

Processed with VSCO with c1 preset

Adresse : 729 Thomas St, Key West, FL 33040, États-Unis

Rassasié ?! Il est temps d’explorer cette jolie petite ville de pêcheur ou le temps semble s’être arrêté. Partez à la découverte des somptueuses maisons Victoriennes qui se mélangent à l’architecture des Bahamas. Incontestablement l’atout charme de la ville ! Pour cause les premiers habitants à venir s’y installer étaient des Espagnols et Amérindiens exilés à Cuba quand la Floride est passée sous gouvernement britannique.

Processed with VSCO with c1 preset

Processed with VSCO with c1 preset

Processed with VSCO with c1 preset

L’endroit iconique reste bien sûr le Southernmost point in the continental USA, cet édifice situé à 90 miles de Cuba selon le président Kennedy, mais en réalité il est situé à exactement 94 miles, soit 151 km.

Processed with VSCO with c1 preset

Duval Street est l’artère touristique de Key West : restos, bars, et souvenirs se concentrent dans cette rue. Pour la petite anecdote, les habitants de Key West se surnomment les « Conch » – comme le coquillage, oui -. Fin des années 90, ils se sont autoproclamés une « Conch Républic« , qui n’a pas duré très longtemps, néanmoins vous pouvez vous procurer un passeport !

Processed with VSCO with c1 preset

Processed with VSCO with c1 preset

Les hôtels étant hors de prix pour nous sur cette île, nous n’y avons passé qu’une journée, et avons regagné Marathon en fin de journée pour y passer la nuit. L’endroit est à mi distance entre Key West et Key Largo. Vous pouvez retrouver notre hôtel ici . Vous avez d’ailleurs toujours -15 euros sur vos futurs réservations en passant par ce lien.

ISLAMORADA – Plage de rêve et lieux de tournage

Réveil en douceur sur Marathon, le temps d’un café à la marina de notre hôtel et nous voilà déjà reparties sur les routes en direction d’Islamorada. Cette ville peut vous être familière si vous êtes des Netflix lovers. Robert et Sally Rayburn, vous y êtes ? Le Moorings ? C’est bien de la série Bloodline qu’il s’agit. Un passage obligatoire donc !

Le Moorings village, – maison des parents dans la série – , est en faite un hôtel construit par un Français – chauvinisme, level max -, il est donc impossible de le visiter à moins d’être client ($$$$). Mais comme la vie est bien faite, ce français est également propriétaire du Morada bay, restaurant en bord de mer avec la réplique de la Blue Charlotte House juste de l’autre côté de la route : unique and peacefull !

Processed with VSCO with c1 preset

Processed with VSCO with c1 preset

Processed with VSCO with c1 preset

t

Processed with VSCO with c1 preset

Adresse  : 81600 Overseas Hwy, Islamorada, FL 33036, États-Unis

Après une bonne salade les pieds dans le sable et le regard rivé sur le Golf du Mexique, nous reprenons place dans notre bolide pour remonter jusque Key Largo.

KEY LARGO – Snorkeling

Key Largo est connu pour être le plus grand récif coralliens des Etats-Unis, et répertorié comme étant la troisième barrière de corail au monde. C’est donc tout naturellement que nous avons décidé de faire du snorkeling au large de cette île. Notre choix s’est porté sur le John Pennekamp, premier parc marin, qui abrite plus de 600 espèces maritimes.

Nous arrivons sur les coups de 14h00, le soleil se cache derrière un épais nuage que j’ai insulté plus de 15 fois –  La découverte de ce récif est conditionnée à la météo -. En plus de cet épisode nuageux, voilà que l’officer m’annonce qu’il n’a plus aucune place de libre. – No freaking waaaay – Cette fois, je m’insulte plus de 15 fois. Je savais pourtant bien qu’il fallait réserver – God dammit ! – Finalement, il nous trouve une solution, nous partirons à 16h. Un tuba, un masque, et 40 $ plus tard, nous attendons sagement au milieu des iguanes, pélicans et ibis blanc qui nous entourent. Chouette, le soleil apparaît enfin…

Nous embarquons. 30 à 40 minutes de navigation nous séparent du paradis sous marin. Le bateau s’arrête : à vos palmes, prêt, sautez ! La magie opère. Des milliers de poissons nagent avec nous, la barrière de corail danse au grès de la houle. Soudain, une belle méduse me surprend et me fait déguerpir très vite jusqu’à trouver la statue du Christ située à 8 mètres.

Processed with VSCO with c1 preset

Processed with VSCO with c1 preset

 

PS : Si vous partez à la conquête des lieux de tournage de Bloodline, vous plongerez forcément dans ces eaux, comme Danny Rayburn et les clients de l’hôtel dans la saison 1.

Les yeux qui pétillent, et des souvenirs plein la tête ; il est déjà temps de repartir sur les routes. Nous remontons jusque Homestead afin de profiter des deux prochains jours dans le parc national des Everglades ; objet de mon prochain post.

See you aroun’

B.B.E

 

 

 

 

 

4 commentaires sur “Keys island – virée en terre Amérindienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s